Accueil » Blog » Calcul ELO
 

Calcul de la cote ELO aux échecs

Le calcul de la cote ELO, c’est un peu le serpent de mer du cercle d’échecs : tout le monde a sa petite idée sur la question mais personne ne sait exactement comment cela marche. Il est vrai que c’est suffisamment simple pour pouvoir être compris par tous, mais juste assez compliqué pour qu’il soit impossible de l’expliquer sur un coin de table.

Vous n’y avez jamais rien compris ? Pas de panique, nous allons vous aider. Dans un instant, vous allez pouvoir crier haut et fort : "Le calcul de la cote ELO ? Je connais !".

Tout d’abord, il vous est possible de télécharger un petit tableau Excel réalisé par nos soins et qui vous permettra de calculer vous-même votre cote au fur et à mesure de vos parties. Ce petit outil vous est offert tout ce qu’il y a de plus gratuitement. Les résultats qu’il donne sont supposés précis et exacts mais ils ne vous sont fournis qu’à titre indicatif. En aucun cas, cet outil ne peut être utilisé comme élément de preuve auprès d’une quelconque autorité.

Ensuite, et sans entrer dans les arcanes de ce calcul, voici les grandes lignes du fonctionnement du calcul ELO. Le calcul d’une cote s’établit d’après une table d’espérance de gain et d’un coefficient modérateur qui tient compte du nombre de parties jouées.

Au début...

- Une estimation provisoire est attribuée au joueur qui a joué moins de 20 parties officielles contre des joueurs classés.

- Un premier classement est attribué à partir de 20 parties officielles déclarées.

- Un classement n’est jamais inférieur à 1150.

Valeurs du coefficient

- 32 pour les 100 premières parties

- 24 jusqu’à la 300ème partie

Ensuite :

- 16 si la cote < 2000

- 12 si la cote > 1999 et < 2201

- 10 si la cote > 2200

Table d’espérance de gain

Ecart des ELO / % gain du plus fort / % gain du plus faible

0 - 3 50 50
4 - 10 51 49
11 - 17 52 48
18 - 25 53 47
26 - 32 54 46
33 - 39 55 45
40 - 46 56 44
47 - 53 57 43
54 - 61 58 42
62 - 68 59 41
69 - 76 60 40
77 - 83 61 39
84 - 91 62 38
92 - 98 63 37
99 - 106 64 36
107 - 113 65 35
114 - 121 66 34
122 - 129 67 33
130 - 137 68 32
138 - 145 69 31
146 - 153 70 30
154 - 162 71 29
163 - 170 72 28
171 - 179 73 27
180 - 188 74 26
189 - 197 75 25
198 - 206 76 24
207 - 215 77 23
216 - 225 78 22
226 - 235 79 21
236 - 245 80 20
246 - 256 81 19
257 - 267 82 18
268 - 278 83 17
279 - 290 84 16
291 - 302 85 15
303 - 317 86 14
318 - 328 87 13
329 - 344 88 12
345 et plus 89 11

Un exemple pour terminer

J’ai 2000 points et plus de 300 parties à mon actif. Je joue 4 parties où je perds contre un 1960 et un 2100 et je gagne contre un 1530 et un 1880.

Mon coefficient est 12.

2000 - 1960 = 40 pts d’écart, donc 0,56 d’espoir de gain 2000 - 1530 = 470 pts d’écart, donc 0,89 d’espoir de gain 2000 - 1880 = 120 pts d’écart, donc 0,66 d’espoir de gain 2100 - 2000 = 100 pts d’écart, donc 0,36 d’espoir de gain.

- Total du gain théorique : 2,47. Or, j’ai réellement fait 2.

- J’ai donc perdu 0,47 à multiplier par mon coefficient de 12.

- Je perds donc 5,64 pts, arrondis à 6.

- Ma nouvelle cote sera de 2000 - 6 = 1994.

Voir le classement ELO des plus grands joueurs d'échecs sur le site officiel de la FIDE