Accueil » Blog » Les échecs pour l'esprit
 

Jouer aux échecs, un bienfait pour la mémoire et l'esprit

Les échecs développent la mémoire et cela grâce au développement du sens positionnel.

Le joueur durant son apprentissage apprend le déplacement des pièces, puis il fait attention à ce qu’il attaque et ce qu’il défend, l’obligeant à faire sans cesse attention. Pour mettre en place sa stratégie, il doit mémoriser diverses variantes en prenant en compte la configuration et le groupement des pièces. Avec l’expérience, la mémoire enregistre les schémas possibles et déjà rencontré, la mémoire est donc indispensable pour jouer et progresser aux échecs.

En plus de cela, il faut

– apprendre des ouvertures pour bien commencer sa partie d’échecs.

– faire des exercices de thèmes tactiques permet d’enregistrer des schémas de combinaisons.

– analyser ses parties permet d’apprendre de ses erreurs et ont les enregistre afin de le plus les reproduire.

– jouer des parties en essayant d’aller toujours plus loin dans l’analyse, calculer les variantes et choisir la meilleur demande non seulement beaucoup de concentration et de raisonnement, mais aussi de la mémoire. C’est bien grâce à la mémoire que nous pouvons préparer des variantes de 20 coups à l’avance ,et le raisonnement pour que la variante calculée soit envisageable pour l’adversaire.

Le problème d’échecs ressemble à un problème mathématique, il faut analyser la position, les menaces, les combinaisons ( en math ce serait les données), calculer des variantes et choisir la meilleure mentalement (en math on ferait des hypothèses et on les simulerait mentalement ou sur papier).

Une étude dit qu’un enfant d’environ 10 ans pratiquant les échecs une fois par semaine développe sa mémoire de 22%.


Les échecs développent le Raisonnement

La capacité à Raisonner est améliorée significativement, Les bénéfices de l’amélioration du raisonnement obtenu par la pratique des échecs, est un grand bénéfice reconnu pour la réussite scolaire.

En effet la stratégie des échecs repose sur un raisonnement par hypothèses, il développe une logique qui devient un raisonnement mathématique et donc scientifique.

Sur l’échiquier le joueur d’échecs doit maitriser les aspects statiques et dynamiques de l’organisation spatiale de l’échiquier, il apprend à élaborer des stratégies logiques en fonction des mouvements de l’adversaire.

Donc l’initié aux échecs, entraîne constamment sa capacité à prendre une décision au bon moment. Aux échecs, si le joueur touche une pièce il est obligé de la jouer, les conséquences sont irréversibles, d’où l’importance de mesurer ses actions dans le temps.

Une étude sur des enfants de 7 à 10 ans à démontrer que la pratique des échecs durant 2 ans à raison de 1 fois par semaine développent le raisonnement de l’enfant de 32%.

Trouver un club d'échecs sur le site de la Fédération française des échecs (clubs)